Retour Accueil - Rocher Saint-Michel d'Aiguilhe, là-haut c'est plus beau Rocher Saint-Michel d'Aiguilhe en Haute-Loire Le Rocher Saint-Michel d'Aiguilhe, membre du réseau des Sites Michaélique

Englober Aiguilhe dans le Puy, le grand projet de 1420

Au pied du rocher vers le sud, en direction du Puy, s’est développé un village, attesté à la fin du Moyen Age, en tout cas au XIVe siècle. C’est un effet manifeste du succès du pèlerinage à Saint-Michel, que ce développement autonome malgré la proximité immédiate de la ville cathédrale.

 

Aiguilhe en effet devient alors et reste jusqu’à nos jours une communauté indépendante du Puy, bien qu’il n’y ait même pas là, à aucune époque, de paroisse (Aiguilhe relève de Saint-Georges, paroisse dont le siège est au Puy intra-muros, quartier du Cloître), et que ce ne soit qu’une seigneurie du chapitre cathédral.

 

Mais selon les critères médiévaux elle avait probablement droit au titre de ville. Elle avait en tout cas le principal attribut desbonnes villes ou villes closes, puisqu’elle était entourée de murailles.Elle est d’ailleurs comprise dans la liste desvilles closes du bailliage de Velaydonnée par Médicis, mais comme si elle formait une entité avec le Cloître du Puy, alors que chacune de ces localités avait ses propres murailles bien distinctes. Une représentation de Martellange au début du XVIIe siècle montre ce paysage urbain minimal, d’autant plus remarquable que les alentours étaient beaucoup moins bâtis que de nos jours.

 

 

Les années 1420, au milieu des malheurs de la guerre de Cent ans, ont vu une embellie où, pour différentes raisons, les consuls du Puy ont un instant nourri tous les espoirs pour leur ville. Le chroniqueur Médicis nous a conservé un texte émané des consuls, en occitan, langue de la municipalité à cette date, qui constituait un argumentaire à présenter au futur roi Charles VII ou à son entourage. Parmi de nombreux avantages qu’on espérait, les consuls mentionnent la perspective d’englober dans les murailles de ville la localité voisine, si voisine d’Aiguilhe.

 

L’objectif était militaire, en lien avec le rocher. Celui-ci n’avait échappé que par une sorte de miracle à la main-mise des assiégeants bourguignons lors d’un siège immédiatement antérieur (1419). Avec cette annexion espérée Le Puy deviendrait une place-forte redoutable, au service du roi. On ne nous a pas transmis la réaction des habitants d’Aiguilhe, s’ils furent mis au courant. Les circonstances politiques générales changèrent brusquement, rien ne se réalisa du projet. Au contraire, mystérieusement Aiguilhe conserva son individualité jusqu’à nos jours.

 
Logo Rocher St-Michel d'Aiguilhe 04 71 09 50 03 contact@rochersaintmichel.fr
facebook twitter reseau des sites tripadvisor
Mentions légales | itnt.fr